Millionairetez

Assurance-vie mono support : fonctionnement et rendements actuels

Pour bénéficier d'une assurance-vie sans risque, la solution est de souscrire à une assurance-vie mono support. Contrairement à l'assurance-vie multi-supports, cette option génère un rendement limité. Cela signifie qu'on n'a pas la possibilité de multiplier les investissements dans le temps dans le but d'obtenir un rendement potentiellement élevé. Mais pour être certain que l'intégralité des sommes versées constituera un rendement garanti et sans risque, ce qu'il faut c'est l'assurance-vie mono support.

Avantages et limites

L'assurance-vie mono support est une épargne investie sur un unique placement. Elle permet d'obtenir diverses avantages. Le premier étant la garantie en capital, ce type d'assurance-vie fait aussi accéder à un taux minimal de rémunération par l'assureur. Ce dernier verse à la fin de la période une participation aux bénéfices qui se rapporte au rendement de l'actif général sinon de l'actif cantonné. Avant de souscrire, il faut aussi connaître les limites. Si, par exemple, on conclu un contrat d'assurance-vie mono support en euros capitalisé en année N dont le montant est de 500 mille euros, et que le rendement par an est de 3 %, on a à la fin de la période 515 mille euros. Les prélèvements sociaux sont de 15,5 % sur les intérêts. On obtient donc 2325 euros. Le rendement réel est donc de 2,53 % sans compter les frais de gestion. Pour trouver des informations complémentaires, on peut consulter : https://www.valofi.com/.

Les prélèvements sociaux, qu'est-ce que c'est exactement ?

Il faut bien comprendre ce que représentent les prélèvements sociaux et pourquoi s'élèvent-ils à 15,5 %. Les 8,2 % sont dédiés à la contribution sociale généralisée, 0,5 % pour la contribution au remboursement de la dette sociale, 4,5 % pour le prélèvement social, 0,3 % pour la contribution additionnelle au prélèvement social, enfin les 2 % pour le prélèvement de solidarité. Avant juillet 2012, les prélèvements appliqués étaient seulement les 3,9 % de contribution sociale généralisée et de contribution au remboursement de la dette sociale. Le taux a haussé jusqu'à 10 % vers l'année 1998, pour arriver actuellement à 15,5%.

Les publications similaires de "Conseils"

  1. 30 Sept. 2019On vous aide à vous former sur la fiscalité2049 visites
  2. 17 Mai 2019Placements financiers : le Luxembourg vaut le détour1135 visites
  3. 29 Déc. 2018Prenez votre trésorerie en main4001 visites
  4. 20 Déc. 2017Impacts de la donation entre époux dans la succession1716 visites
  5. 19 Déc. 2017Bien gérer son argent à deux1060 visites
  6. 22 Oct. 2017La colocation en Pinel, un bon plan ?2363 visites
  7. 13 Oct. 2017Comment choisir entre le régime micro BIC ou le régime réel ?1087 visites
  8. 8 Sept. 2017La gestion de patrimoine se démocratise vers le plus grand nombre1362 visites
  9. 8 Mars 2017Je me porte mieux depuis que je fais appel à un expert comptable de Nantes1739 visites
  10. 29 Janv. 2017Ce logiciel d'audit financier peut vous aider à gérer vos comptes1515 visites
  11. 22 Oct. 2016Les conseils d'Eric Olhats pour réussir comme un footballeur pro1644 visites
  12. 16 Sept. 2016Comment changer facilement de compte bancaire ?1477 visites
  13. 24 Août 2016Quelques raisons pour travailler avec un expert-comptable1301 visites
  14. 8 Août 2016Nos conseils pour un devis de comptable1375 visites
  15. 27 Juil. 2016Au bout de combien d'année l'investissement en ehpad est amortissable ?1381 visites