Millionairetez

La gestion de patrimoine se démocratise vers le plus grand nombre

La gestion de patrimoine est un ensemble de stratégies sur mesure permettant d’optimiser le rendement ou la transmission de son patrimoine existant, ou encore la création d’un nouveau portefeuille d’actifsen parfaite adéquation avec ses attentes et son niveau de tolérance aux risques. Elle est destinée aussi bien au particulier qu’au professionnel : en effet, elle tend de plus en plus à se démocratiser.

Des conseils personnalisés en fonction de son profil d’investisseur

Dans un premier temps, il est important d’analyser son profil d’investisseur avant de se constituer son portefeuille d’actifs. En effet, un investisseur peut avoir différents objectifs : réduire ses impôts, préparer sa retraite, bénéficier d’un complément de revenus pour financer un projet, faire fructifier son épargne, profiter d’un rendement élevégrâce à l’exploitation de son futur patrimoine, etc. De même, le niveau de risque encouru diffère d’un produit à l’autre. Il convient alors de faire dresser un bilan personnalisé par le conseiller en gestion de patrimoine.

Le propriétaire d’un ensemble de portefeuille d’actifs déjà existant peut également optimiser la gestion de ces derniers : augmenter le rendement et mettre en place les dispositifs fiscaux adéquats afin de défiscaliser efficacement.

De même, la transmission peut être préparée à l’avance : la gestion de patrimoine inclut la mise en place d’outils patrimoniaux tels que le démembrement de propriété, permettant alors d’optimiser la donation ou la succession d’un actif immobilier ou financier.

Quels actifs adaptés au portefeuille d’un particulier ?

Un large panel de produits d’investissements est proposé au particulier souhaitant à la fois réaliser une rentabilité attractive et une réduction de ses impôts. Ces derniers peuvent être l’impôt sur le revenu ou l’impôt de solidarité sur la fortune, l’ISF. Les produits peuvent être des actifs immobiliers (résidences avec services, immobilier exploités sous Pinel, Malraux, sous le régime du déficit foncier), des valeurs mobilières (SOFICA, SCPI, FCPI, FIP) ou encore des produits d’épargne (PERP, assurance vie).

Les publications similaires de "Conseils"

  1. 15 Oct. 2020Quelles sont les conséquences de la crise sur les SCPI ?971 visites
  2. 16 Août 2020Quels autres placements en dehors de l'assurance-vie ?1105 visites
  3. 22 Juil. 2020N'oubliez pas de penser à la SCPI pour booster votre assurance-vie1418 visites
  4. 24 Mai 2020Les 5 bonnes raisons de continuer à investir en SCPI en 20202461 visites
  5. 30 Sept. 2019On vous aide à vous former sur la fiscalité5517 visites
  6. 17 Mai 2019Placements financiers : le Luxembourg vaut le détour2072 visites
  7. 29 Déc. 2018Prenez votre trésorerie en main5060 visites
  8. 20 Déc. 2017Impacts de la donation entre époux dans la succession2705 visites
  9. 19 Déc. 2017Bien gérer son argent à deux2054 visites
  10. 22 Oct. 2017La colocation en Pinel, un bon plan ?3277 visites
  11. 13 Oct. 2017Comment choisir entre le régime micro BIC ou le régime réel ?1753 visites
  12. 5 Mai 2017Assurance-vie mono support : fonctionnement et rendements actuels2453 visites
  13. 8 Mars 2017Je me porte mieux depuis que je fais appel à un expert comptable de Nantes2304 visites
  14. 29 Janv. 2017Ce logiciel d'audit financier peut vous aider à gérer vos comptes2066 visites
  15. 22 Oct. 2016Les conseils d'Eric Olhats pour réussir comme un footballeur pro2178 visites